Page d’accueilService & assistanceBrochures & magazines spécialisésLivres blancsLe nettoyage manuel ou en machine de la verrerie et de l’équipement de laboratoire
Partager cette page
Réussie
Le lien a été copié

Pour que les laboratoires puissent réaliser des expériences et des analyses, il doivent disposer en permanence d’une verrerie de laboratoire propre et en quantité suffisante. Des résultats fiables et de qualité dépendent de l’absence de résidus sur la verrerie et l’équipement de laboratoire. En d’autres termes, tous les articles doivent être exempts d’impuretés et de résidus de produits chimiques. Il est extrêmement difficile d’obtenir cette qualité de résultat de manière répétée et constante avec un nettoyage manuel, ce qui expose les laboratoires au risque de ne pas obtenir des résultats de qualité analytique.

Aujourd’hui encore, il est courant de nettoyer manuellement la verrerie de laboratoire. Les raisons de cette pratique sont généralement d’ordre budgétaire – on pense que le nettoyage et la désinfection manuels sont plus économiques que l’achat et l’entretien d’un laveur de laboratoire. Cependant, en examinant de plus près les avantages et les inconvénients, cette hypothèse s’avère erronée.

Le nettoyage manuel ou en machine de la verrerie et de l’équipement de laboratoire

Le nettoyage à l’évier n’est pas seulement désagréable et fastidieux, il demande aussi beaucoup de temps et d’efforts pour obtenir les résultats souhaités. Le temps des collaborateurs peut être utilisé de manière beaucoup plus judicieuse et efficace si le nettoyage est automatisé. Il est également difficile d’assurer une qualité élevée et constante avec un nettoyage manuel. Enfin, le nettoyage manuel dépend toujours de la personne qui l’effectue. L’expérience, la méthode employée et le temps disponible jouent un rôle important dans cette tâche. La quantité et la température de l’eau, les détergents et leur dosage, la forme des brosses de lavage utilisées ainsi que le temps et la force de brossage déterminent si la verrerie de laboratoire est finalement vraiment propre et exempte de résidus et peut être utilisée pour la prochaine analyse. Tous ces facteurs changent chaque jour lors du nettoyage manuel – souvent au détriment de la qualité du lavage. Lorsque les opérations sont réalisées par des êtres humains, il est pratiquement impossible de standardiser les processus.

Le nettoyage manuel comporte un risque particulièrement élevé d’endommager la coûteuse verrerie de laboratoire : une manipulation négligente du matériel, des ustensiles et des produits de nettoyage réduit considérablement la durée de vie de la verrerie. De plus, cela représente un risque pour la santé des collaborateurs, car ils peuvent inhaler des aérosols, entrer en contact avec des produits chimiques ou se blesser avec des fragments.

Le coût d’achat des laveurs de laboratoire professionnels peuvent faire douter les utilisateurs de la rentabilité d’un tel investissement. Cependant, ils ne voient souvent pas le potentiel d’économie à long terme que représente le nettoyage en machine.

En premier lieu, le gain de temps : les collaborateurs peuvent consacrer leur temps précieux à d’autres tâches et travaillent ainsi plus efficacement. En même temps, ils sont libérés des tâches difficiles et dangereuses pour la santé, c’est-à-dire que le risque d’absences pour cause de maladie diminue et que la satisfaction et la motivation des collaborateurs du laboratoire augmentent. De plus, la vitesse de nettoyage est un avantage évident des laveurs de laboratoire. Alors que le nettoyage et le rinçage manuels durent environ 1 minute par article, un laveur de laboratoire permet de traiter mécaniquement 60 articles en seulement 24 minutes, ce qui représente un gain de temps d’environ 59 %.

À cela s’ajoute une utilisation responsable de ressources précieuses : la consommation d’énergie, d’eau et de détergents est exactement adaptée aux différents processus et permet d’obtenir des résultats de qualité sans aucun gaspillage. La consommation d’eau pour un nettoyage en machine est inférieure de jusqu’à 63 % à celle d’un nettoyage manuel. C’est bon non seulement pour le budget du laboratoire, mais aussi pour l’environnement.
Enfin, le nettoyage en machine est nettement moins agressif que le nettoyage manuel. Le risque de corrosion, de rayures ou de bris de verre est réduit au minimum et la durée de vie des articles est prolongée.

L’achat et l’équipement d’un laveur de laboratoire représentent un investissement plus élevé, mais rentable. L’excellence des résultats est à elle seule une raison suffisante pour acquérir un laveur de laboratoire. Les coûts d’exploitation plus faibles, la consommation réduite d’énergie, d’eau et de produits chimiques ainsi que la durée de vie prolongée de la verrerie de laboratoire se font également remarquer tôt ou tard. La durée d’amortissement dépend bien sûr de la structure des coûts et du nombre de cycles de lavage par jour, mais des calculs basés sur des valeurs moyennes montrent que l’investissement dans un laveur de laboratoire est amorti en moins de 2 ans.
Enfin, un laveur de laboratoire rend les processus de nettoyage en laboratoire beaucoup plus sûrs, moins sujets aux erreurs et donc plus fiables. Le travail en laboratoire s’en trouve nettement facilité.

Pour que le passage du lavage manuel au lavage en machine se fasse sans problème, le service après-vente de Miele ou les partenaires Service de Miele sont aux côtés des clients pendant toute la phase d’utilisation du laveur de laboratoire. En commençant par le montage et la mise en service, le choix des programmes et des détergents adéquats, jusqu’à l’aide en cas de questions, pour la maintenance et les réparations.